26, May 2017

 

­

Les centrales villageoises

Le mode de développement actuel des énergies renouvelables peut poser des problèmes pour l’agriculture, le paysage, la biodiversité, le patrimoine, s’il n’est dicté que par des considérations financières.

Courant mai, quatre réunions publiques ont eu lieu à Cabrières d’Aigues, La Bastidonne, Grambois et Villelaure afin de présenter le projet de « centrales villageoises » proposé par le Parc naturel régional du Luberon aux habitants de la Communauté de Communes COTELUB. Près d’une centaine d’habitants, élus, entrepreneurs ont assisté à ces rencontres qui ont permis de prendre part à ce projet dans une démarche citoyenne et conviviale.

 

Si vous êtes interessé cliquez ici

et remplissez le formulaire

N’hésitez pas à consulter le site Internet www.centralesvillageoises.fr

Le concept de centrale villageoise est une nouvelle approche de développement de cette filière, qui se veut respectueuse du patrimoine, tout en créant de la richesse pour les habitants qui sont associés aux opérations.

Ainsi une centrale villageoise, c’est :

  • Un débat avec la population sur les efforts à mener sur l’énergie et la façon de concevoir les projets publics et privés, émettre un avis sur son développement ou proposer des idées innovantes et originales.
  • La conception d’un projet dans lequel les habitants s’impliquent.
  • L’implantation (principalement en toiture) de plusieurs surfaces groupées de capteurs photovoltaïques totalisant entre 500 et 2.000 m² dans le respect du patrimoine bâti et de la réglementation existante ; le petit éolien est aussi une option qui peut être étudiée.
  • L’accompagnement par des professionnels qualifiés pour apporter des éléments techniques et permettre une intégration optimale des capteurs solaires dans l’architecture et le paysage – ou des éoliennes le cas échéant.
  • Un investissement partagé et apporté principalement par la population du territoire.
  • La construction d’un modèle juridique et financier viable permettant un partage local des richesses.

L’objectif étant de parvenir à créer une société locale qui, concrètement, portera des projets d’énergies renouvelables.

Une centrale villageoise étant avant tout un projet citoyen, il est souhaitable que des bâtiments privés soient également proposés et fassent l’objet d’un repérage pour déterminer s’ils peuvent porter une installation photovoltaïque. Si vous êtes propriétaire ou connaissez le propriétaire d’une toiture désireux d’en savoir plus, faites-vous connaitre  auprès de la mairie ou remplissez le bulletin disponible ci-dessous.
Une centrale villageoise, c’est aussi une société locale dotée d’un statut juridique.

.
Une fois la société créée, chacun pourra y prendre une participation afin de profiter des bénéfices réalisés, avec un rendement financier autour de 3 % par an. Le mode de financement du projet constitue donc aussi un moyen de développer une épargne locale (avec le soutien d’une banque pour boucler le budget d’investissement).

 

 

Si vous êtes interessé cliquez ici et remplissez le formulaire 

Top