20, Mar 2019

 

­

Historique

Antiquité

Mosaïque de sol d'une villa gallo-romaine de Villelaure, v. 175 ap. J.-C.

Dès l'époque romaine, un noyau d'habitants était installé à proximité du village actuel. En plusieurs points de la commune, des ruines ou des tégula (tuiles) attestent une occupation romaine comme dans la propriété la Tuilière où existait une importante Villa Laura dont on a découvert les mosaïques romaines.

LES MOSAÏQUES :

A Villelaure, au lieu- dit « La Tuilière » (sur un terrain privé) une villa cachée de tous, a attiré en 1899 l’attention des spécialistes, date à laquelle ont été découvertes les quatre grandes pièces mosaïquées qui ont permis par le motif des médaillons de dater ce site au IIème ou IIIème siècle après J.C.

Recouvertes en 1913 à l’aube de la 1ère Guerre mondiale, il a fallu attendre près d’un siècle pour se faire une idée de ce qu’avait pu être cet ensemble de l’époque de l’empereur HADRIEN. Non seulement les sondages effectuées en 2006 sous la responsabilité de l’INRAP de Nîmes, ont confirmé l’importance de cet ensemble, mais parmi les surprises, un bassin de plus de 26 mètres de long et une nouvelle mosaïque ont été mis à jour lors de ce sondage.

Rendu une nouvelle fois au silence, cet ensemble n’a pas à ce jour connu d’autres tentatives de reconnaissances.

Les deux plus belles mosaïques ont traversé l’Atlantique et se trouvent dans deux musées prestigieux américains à Los Angeles (La Villa Getty et le Los Angeles County Museum of Art, le LACMA).

Source : www.villalaurus-enluberon.net

 

Moyen Âge

Le plus ancien seigneur connu est Pierre de Lambesc en 1195. Ensuite les terres appartiennent à la famille des Baux. Jean III de Forbin devient le premier seigneur de Janson et de Villelaure en 1504.

Le fief de Villelaure relevait du comté de Forcalquier au XIIe siècle. Lorsque ce comté perd son indépendance en 1209, à la mort de Guillaume II, un de ses neveux, Guillaume de Sabran tente de le relever. Après une lutte de dix ans, il passe un accord à Meyrargues le 29 juin 1220 avec Raimond Bérenger IV, comte de Provence et lui aussi héritier du comté de Forcalquier. Par cet accord, la moitié sud du comté, dont Villelaure, lui est donnée, et en fait partie jusqu'à sa mort, vers 125018.

Comme tout le sud Luberon, Villelaure et sa région furent complètement ruinées à partir de la seconde moitié du XIVe siècle par les ravages de la guerre de Cent Ans et de la peste noire d'une virulence exceptionnelle.

Temps modernes

Villelaure fait partie de la quarantaine de localités, de part et d'autres du Luberon, dans lesquelles s'installent au moins 1 400 familles de Vaudois des Alpes, soit environ 6 000 personnes, venues des diocèses alpins de Turin et d'Embrun entre 1460 et 1560, selon l'historien Gabriel Audisio.

En 1512, Antoinette de la Terre, assistée de son mari Jean de Forbin, a établi 19 familles venues des villages voisins et du Piémont. Chaque habitant a reçu, par bail emphytéotique, perpétuel, un lot de terre, un emplacement à bâtir et des droits d'usage sur les terres gastes (terres seigneuriales concédées à la communauté), en échange de redevances et d'obligations strictement définies.

Le 18 avril 1545, le village, peuplé de Vaudois, est incendié par les troupes de Paulin de La Garde, sous la direction du premier président du Parlement d’Aix, Maynier, seigneur d'Oppède. Il y a peu de victimes, les habitants s’étant réfugiés dans les montagnes, alors que pour l'ensemble des Vaudois du Luberon, le massacre de Mérindol détruit 24 villages et fait 3 000 victimes.

Source : wikipédia

Au dernier recensement de 2015, Villelaure compte 3461 habitants avec une superficie totale du territoire de 18,25 km²  

 

Top